Guatemala

Éducation bilingue et interculturelle

Classe au Guatemala

De 2021 à 2024

25 000

élèves bénéficient d’une éducation de qualité

1 005

enseignant·es formé·es à notre pédagogie

80

parents d’élèves sensibilisé·es

L’éducation bilingue: une nécessité

Le Guatemala possède une riche diversité ethnique, culturelle et linguistique : l’espagnol est certes la langue officielle du pays, mais il existe aussi 22 langues mayas – telles que le q’eqchi’ ou le kaqchikel. Bien que ces langues soient reconnues par l’État, la population maya est encore victime de fortes discriminations et le système scolaire ne prend pas suffisamment en compte la langue et la culture des populations indigènes.

Aider les enfants mayas à mieux apprendre

En 2001, dans le cadre du Programme d’Éducation Bilingue et Interculturelle, Enfants du Monde a débuté son intervention dans la région d’Alta Verapaz pour améliorer la qualité de l’éducation et former le corps enseignant à l’enseignement bilingue et interculturel. Depuis, à la demande du Ministère de l’éducation guatémaltèque (MINEDUC), le programme s’est étendu à d’autres régions et zones linguistiques : notre association intervient dans les municipalités de Cobán et San Juan Chamelco, auprès des communautés mayas q’eqchi’, et dans la municipalité de Tecpán, auprès de la communauté linguistique kaqchikel.

Améliorer la qualité de l’éducation pour les élèves mayas

Depuis les années 1970, le Ministère de l’éducation du Guatemala mène une politique d’éducation bilingue et interculturelle et cherche à promouvoir un enseignement dans la langue maternelle de l’élève. Malgré ces efforts, de nombreux élèves mayas n’ont toujours pas accès à une éducation de qualité. Pour améliorer la qualité de l’éducation dans ces écoles, Enfants du Monde participe à la formation des enseignant·es.

Aby Natalí Jutzuy Santelel Enseignante à l’école EORM Agua Escondida à Chimaltenango

Les formations m’ont aidée à améliorer mon niveau en langue kaqchikel, à prendre davantage conscience de l’importance de transmettre nos traditions et notre culture locale, à être plus ouverte aux nouvelles méthodes d’apprentissage et d’enseignement, à réaliser l’importance du bilinguisme et à promouvoir dans mon école l’apprentissage en deux ou trois langues à la fois. Les élèves peuvent apprendre tout en même temps, et parfois la limite se trouve du côté des enseignant·es ou des ressources à disposition.

 

Impliquer la communauté

Jusqu’en 2020, des parents d’élèves étaient sensibilisés à l’importance de la formation et de l’éducation bilingue et interculturelle de leurs enfants dans le cadre des réunions des conseils éducatifs.

Leonor Ajtzac Sapón mère de deux élèves de l’école EORM de Pueblo Viejo

Avant, les enfants n’apprenaient à dire que quelques mots en langue kaqchikel, tout était en espagnol. C’est mieux que les enfants apprennent dans leur propre langue, qu’ils·elles accordent plus d’importance à leur langue et culture, aux coutumes de leur village. Mais il faut que cela soit le cas à la maison, que les familles aussi utilisent la langue locale, pour ne pas la perdre.

Remédier à 2 ans de fermeture d’écoles pendant la crise de la COVID-19

En Amérique centrale, le Guatemala a fait partie des pays les plus touchés par la pandémie de la COVID-19. Les écoles sont restées fermées plus de 2 ans. Pendant cette période, Enfants du Monde a contribué au plan d’urgence Aprendo en Casa y en Clase mis en place par le Ministère de l’éducation pour apporter un soutien aux élèves comme aux enseignant·es dans la mise en place et la réussite des leçons à domicile.

Le Ministère de l’éducation guatémaltèque, en collaboration avec Enfants du Monde et la Direction générale de l’éducation bilingue et interculturelle (DIGEBI), a ainsi élaboré des guides d’auto-apprentissage et des émissions radios en maya et en espagnol, ainsi que des formations à distance pour les enseignant·es.

Visionnez le témoignage de Dilma Calel, enseignante, sur les défis de l’enseignement à distance :

Aider nos bénéficiaires face aux situations d’urgence

En novembre 2020 le passage des ouragans ETA et IOTA a entraîné des inondations très importantes qui ont dévasté le département d’Alta Verapaz. Nous avons apporté avec une aide alimentaire et psychologique à 400 familles comptant 1’200 enfants auprès de 14 communautés. Les organisations d’aide humanitaire sont en effet très rares dans cette région et les gouvernements locaux n’étaient pas en mesure de faire face à cette situation d’urgence. C’est pourquoi, en collaboration avec notre ONG partenaire CIPREVICA et le soutien financier de la Chaîne du Bonheur, nous avons apporté notre aide aux populations d’Alta Verapaz.

 

Reyna écolière au Guatemala

J’apprends à lire et à écrire en espagnol ainsi que dans ma langue maternelle, le kaqchikel. J’aime surtout lire des contes et apprendre à écrire. Plus tard, j’aimerais devenir médecin pour pouvoir guérir les autres.

Les photos du projet

Partenaires financiers

Partenaire de terrain

Dernières actualités

Contacter notre équipe

Au Guatemala
Enfants du Monde
c/o CIPREVICA
12 calle 1-48, Zona 10, Edificio Pivaral, 6to nivel,
Ciudad de Guatemala,
Guatemala

Maria Balaguer, coordinatrice régionale
Tél. + (+502) 42 06 49 54
Email :alat@edm.ch

En Suisse
Enfants du Monde
Route de Ferney 150, CP 2100
1211 Genève 2, Suisse
Tél : +41 22 798 88 81
Email : info@edm.ch

Simone Arcila, chargée de programmes Amérique Latine

 

 

Enfants du Monde

Mon don fait la différence

Par exemple :

Avec 70 francs :

J’offre un manuel scolaire bilingue en espagnol et en langue maya à 53 élèves au Guatemala.

Avec 140 francs :

Je finance 2 émissions de radio éducatives pour les élèves qui ne peuvent plus aller à l’école au Guatemala.

Avec 200 francs :

Je finance une formation continue en éducation bilingue à 10 enseignant·es au Guatemala pour améliorer la qualité de leurs leçons.

JE FAIS UN DON