ENFANTS DU MONDE ENGAGÉ AUPRÈS DES FEMMES

Journée internationale des femmes : depuis plus de 50 ans, nous soutenons le droit des femmes à la santé et à l’éducation.

En ce 8 mars 2023 est célébré le 46ème anniversaire de la Journée internationale des femmes.

Depuis plus de 50 ans, Enfants du Monde soutient le droit des femmes à la santé et à l’éducation. Grâce à nos actions, des centaines de milliers de femmes enceintes défavorisées ont accès à de meilleurs soins de santé maternelle et néonatale et des centaines de milliers de filles bénéficient d’une éducation de qualité.

Contribuer à la bonne santé des femmes

Chaque jour plus de 800 femmes meurent dans le monde* des complications liées à la grossesse ou l’accouchement. Certains de ces décès pourraient être évités, par exemple, en facilitant l’accès à des centres de santé, en formant le personnel de santé et en diffusant aux femmes et leurs familles les connaissances nécessaires pour appréhender les signes de danger pendant la grossesse.

Informer les femmes enceintes sur leur santé et celle de leur bébé est au centre des actions d’Enfants du Monde au Bangladesh. En Tanzanie, nous sensibilisons les adolescentes pour prévenir les grossesses précoces. Dans ces 2 pays ainsi qu’au Burkina Faso, à Madagascar et au Népal, nous formons des agent·es de santé en soins maternels et néonataux respectueux pour encourager les femmes à consulter avec plus de confiance.

Veiller à ce que les filles aillent à l’école

Nombreux sont les pays où les filles ne sont pas scolarisées parce que leur éducation est considérée comme secondaire. De plus, l’absentéisme scolaire des filles lié aux croyances et tabous autour des règles et à l’absence de toilettes ou de points d’eau dans les écoles est une vraie problématique.

Dans les écoles que nous soutenons, nous éveillons les consciences à la question du genre et mettons l’accent sur l’éducation des filles parce que c’est seulement en étant éduquées, qu’elles pourront se protéger contre les abus et construire leur propre avenir.

 

Au Tchad par exemple, nous avons développé du matériel pédagogique autour de la puberté et des menstruations. Ce matériel a acquis l’adhésion des communautés, comme en témoigne son utilisation sans tabou dans les salles de classe. En biologie, les élèves sont invité·es à identifier et à comprendre les changements physiologiques de la puberté. En langues, les élèves apprennent à nommer, en français et dans leur langue maternelle locale, les organes reproducteurs et leurs fonctions, rompant le tabou. En maths, ils·elles étudient la durée et la fréquence du cycle menstruel.

Au Burkina Faso, dans le cadre de notre programme d’éducation d’urgence destiné aux enfants déplacé·es suite aux attaques de groupes armés, Enfants du Monde fournit des kits d’hygiène menstruelle et installe des latrines scolaires.

La Journée internationale des femmes

En 1977, l’ONU a consacré le 8 mars « Journée internationale des femmes » pour mettre en avant la lutte pour les droits des femmes et notamment pour la fin des inégalités par rapport aux hommes. Favoriser l’autonomie des femmes continue d’être un élément au cœur des efforts entrepris par l’ONU en vue de relever les défis sociaux, économiques et politiques dans le monde.